Le titre:

Il reprend celui d’un poème de William Morris, écrivain anglais du 19ème siècle, The Pilgrims of hope, dont les derniers chapitres évoquent, dans des termes très chaleureux, la Commune de Parie de 1871.

 

L’argument du spectacle :

Comme Le Cahier de Rosa , ce spectacle mêle chant chorale et jeux d’acteurs

Il évoque la Commune, ce grand moment de notre Histoire, trop souvent « oublié » des manuels scolaires. -trop subversif, peut-être !

Le spectacle propose au spectateur de venir faire un tour dans les coulisses d’une chorale qui prépare un spectacle sur la Commune, et d’assister à une répétition. Un spectacle dans le spectacle, une « mise en abîme » comme on dit parfois pompeusement. Certaines parties du spectacle sont bien au point, d’autres moins, et puis il y a des moments de repos au cours desquels les langues se délient et le bavardage reprend ses droits.

Et il y a des personnages bien typés : l’auteur pris parfois par l’angoisse de la page blanche, la présidente de la chorale qui s’efforce de rétablir un peu d’ordre dans un groupe où la discipline n’est pas toujours la règle, des amoureux de l’Histoire qui viennent nous rafraîchir la mémoire, un érudit qui voudrait bien se faire entendre et de joyeux lurons toujours prêts à se lancer dans quelque pitrerie…

 

La structure du spectacle :

Sans schématisme partisan, ce spectacle évoque la Commune en quatre tableaux et un prologue :

• Prologue

• Le bouillonnement social avant la Commune

• 28 mars -28 mai – les deux mois de la Commune

• Le rétablissement de « l’ordre moral »

• Les héritiers de la Commune

Représenté en collaboration avec Les Tréteaux du Riveau, et remarquablement servi par la mise en scène, Les Pèlerins de l’espoir comporte bien sûr des chants de la Commune mais aussi des œuvres plus récentes, pour suggérer que les luttes d’aujourd’hui plongent leurs racines dans les combats d’hier.

Liste des chants présentés dans le spectacle

• La Chanson de l’aiguille (M. Boukay)

• La Canaille ( J.B. Clément et J. Darcier)

• Le Chiffon rouge (M. Fugain et M. Vidalain)

• Le Drapeau rouge (P. Brousse)

• Allons au devant de la vie (J. Perret et D. Chostakovitch)

• L’Insurgé (E. Pottier et P. Degeyter)

• L’Affiche rouge (L. Aragon et Léo Ferré)

• La Semaine sanglante (J-B Clément)

• Guernesey (B. Lavilliers et W. Sheller)

• La Complainte de la butte (J. Renoir et G. Van Parys)

• Les Corons ((P. Bachelet)

• Son Bleu (Renaud/Séchan et J.L. Roques)

• Elle n’est pas morte (E. Pottier)

• Pot Pourri (composé de fragments de chansons révolutionnaires du 20ème siècle, arrangé par F. Bourgoin)

• Quand les hommes vivront d’amour (R. Lévesque)

• La Quête (J. Brèl)

 

Barricade